KleenUp-Vectoriel-Nouveau
Kleen'up, la poubelle
de poche qui sert aussi
de cendrier de poche
• biodégradable •
Retrouvez Kleen'up sur Facebook Retrouvez Kleen'up sur Twitter Abonnez-vous un flux RSS de Twitter La chaine vidéo d'Asity et de Kleen'up

Abonnez-vous
l'INFO-LETTRE
du Blog de Kleen'up

Entrez votre adresse email :


Kleen'up est une marque
et un modèle déposés
Pour toutes informations
adressez-vous à Asity - France

AddThis Social Bookmark Button
Filtres-de-Cigarettes-Megots-Waferboard
Photo : les filtres de cigarettes peuvent mettre jusqu’à 12 ans pour de “bio-dégrader” (Fév. 2009)
crédits : Waferboard via Filckr (http://bit.ly/bMwpnL)
via Openfile.ca

Texte original anglais de Nate Handley (15 août 2010)

Nous sommes Mardi, début de soirée, et je marche dans la partie Ouest de la rue King, dans le centre de l’arrondissement du Théâtre à Toronto, à la chasse aux mégots de cigarettes. Ils ne sont pas difficile à trouver, spécialement devant les restaurants ou les cafés. Au détour de la rue John, une mer de mégots particulièrement dense m’apparait devant le Starbuck Café à l’intersection de la rue Queen.

À Toronto, jeter un filtre de cigarette dans la ville ou un espace privé est une infraction d’abandon d’ordure sujette à $365 (275€) d’amende. Le problème, c’est que personne n’est jamais verbalisé.

« Je ne suis pas au courant que des verbalisations sur ce problème spécifique aient eu lieu ces quatre dernières années » confesse Lance Cumberbatch, directeur du bureau d’investigation au département de la règlementation municipale.

Pour être verbalisé, un fumeur doit être pris en flagrant délit par un policier municipal ou une personne doit faire une déclaration de témoignage au poste de police qu’elle acceptera de certifier devant le tribunal. Inutile de dire que ce n’est pas courant. Les propriétaires de commerces qui ferment les yeux sur le jet de mégots devant chez eux par leurs clients ne peuvent être verbalisés de part leur statut, bien qu’ils puissent recevoir une amende dans le cadre d’autres règlements pour défaut d’entretien de leurs abords.

L’équipe d’amélioration de la règlementation municipale est membre d’une réflexion tripartite que la ville mène contre les mégots de cigarettes. Les autres membres du dispositif sont ceux qui équipent en poubelles et ceux qui organisent des opérations de nettoyage, faisant partie du département de l’amélioration de l’environnement et du traitement des déchets solides.

Au total, 54 policiers opèrent pour l’amélioration du traitement des déchets (ceci incluant le traitement des mégots) dans l’espace public tandis que 150 autres opèrent sur les parties privatives.

Ces policiers sont considérés comme largement suffisants. Une enquête de santé publique menée à Toronto en 2005 a révélé que 17% des habitants étaient fumeurs et que 12,1% étaient fumeurs occasionnels. Ce qui donne une population de 2,5 millions de gens, et donc un nombre important de fumeurs.

Alors que fumer est mauvais pour les poumons, les mégots sont terribles pour l’environnement.

« Près de 95% des filtres de cigarettes sont composés de cellulose d’acétate, une forme de plastique qui est faiblement biodégradable et par conséquent persiste dans l’environnement », évoque le Programme de Prévention contre l’abandon des mégots de cigarettes, un initiative menée par des bénévoles faisant partie d’un groupe contre les déchets pour la Préservation de la Beauté de l’Amérique.

Les mégots « peuvent mettre jusqu’à 12 ans pour se dissoudre, » signale une page du site web de la ville de Toronto sur le jet de déchets.

Quelques 200 personnes travaillant dans l’équipe de ramassage des déchets solides sont chargées de ramasser les déchets, y compris les mégots, abandonnés dans les allées, les caniveaux, autour des arbres. Ils utilisent des balais, des sacs et des aspirateurs 44 litres, une espèce de caddy de golf équipé de tuyaux d’aspiration. Leur nombre a été augmenté de 27 agents municipaux pilotant des camions collectant les déchets de grandes dimensions.

Les équipes de nettoyage opèrent « la plupart du temps sur les endroits à fort trafic de piétons » comme dans le centre ville, évoque Robert Orpin, Directeur des opérations de collecte des services de nettoyage des déchets solides.

Les chaussées, pendant ce temps, sont nettoyées par le département des transports qui emploie des camions-balayeuses.

En dépit des efforts de la ville de Toronto, les fumeurs de la ville restent sous le coup de la réglementation de la province.

En 2006, le Smoke-Free Ontario Act prohibait le fait de fumer dans les espaces de travail clos et les lieux publics tels que les restaurants ou les bars. Les clients devraient fumer à l’extérieur — et jeter leurs mégots également à l’extérieur.

La même année, le département de traitement des déchets solides mena un audit sur le jet de déchets en voirie, un exercice qui a été depuis suspendu du fait de son coût.

Durant cet audit, l’équipe analysa les déchets en 298 emplacements répartis sur la ville. Les mégots de cigarette ont été classés dans la catégorie “petits déchets” avec les chewing-gums, papiers de bonbon, bouchons de bouteilles, etc…

Au total, 6240 petits déchets furent comptabilisés ; les filtres de cigarettes étant le 4ème plus fréquent après les chewing-gums, les papiers et les gobelets. Au total, 925 mégots furent trouvés, dont les marques principales étaient BuMaurier, Belmont et Peter Jackson.

Deux ans après le dernier audit des déchets, la ville de Toronto a déployé quelques 12 500 poubelles de rue, « équipées en façade d’un réceptacle en inox prévu pour y écraser les mégots », évoque Duncan Gardner, le superviseur des équipements urbains du service des transports.

Ces Poubelles Cendriers restent la propriété de Astal Media, mais sont vidées par nos équipes. La manière qu'on les fumeurs d'utiliser ces poubelles est un autre sujet.

Lors de ma promenade de ce Mardi soir, j’ai découvert que le trottoir près de l’entrée de la station de métro d’Osgoode, à l’intersection de la rue Queen et de l’avenue de l’Université, était littéralement parsemé de mégots de cigarettes. Se tenant à deux mètres de cette entrée, une poubelle cendrier, ignorée des fumeurs, qui semble-t-il ont parfaitement oublié la règlementation municipale concernant les mégots !


blog comments powered by Disqus